Bétharram
Installation photographique immersive
2018
Tirage 12 x 3 m

Bétharram est un montage numérique réalisé à partir d’images trouvées d’un photographe paysagiste des années 20. Il s’agit d’une édition de 10 petits tirages argentiques noir et blanc des grottes de Bétharram. J’ai scanné le matériel et composé ce collage à partir d’extraits des photographies.

Au-delà du caractère esthétique de ces images d’époque et de la dimension mystique ou symbolique des grottes, c’est le document photographique qui, dans une ère dédiée au tout numérique, m’interpelle car il me permet de réfléchir au médium photographique et à ce qu’il véhicule. Qu’est-ce que ces images peuvent encore nous raconter ?

Ces photographies, probablement destinées à rester dans le fond d’un tiroir comme la visite des grottes dans le fond de la mémoire, ont la capacité de réactiver le souvenir et l’expérience vécue dans les entrailles de la terre.
La photographie est dès lors une empreinte, la marque d’un lieu et d’un temps, d’une impression vécue par celui qui, en sortant de la grotte, désire en garder une partie avec lui.

S’il s’agit d’espace et de temps dans la photographie, alors il s’opère dans cette installation un glissement, un déplacement de trois « espaces-temps ». Le temps et l’espace physique des grottes, celui de la photographie et celui de l’exposition.

Loin d’un processus d’imitation ou de transposition, je remets en question l’objectivité des images. Je les pousse dans leur retranchement, sans hésiter à les manipuler physiquement.
Mon intention est de transformer ces images en état de mémoire imparfaite, subjective et modifiée. C’est comme d’avoir accès métaphoriquement à la mémoire, aux souvenirs de quelqu’un qui aurait visité ou photographié les grottes.

Si, grâce à la véracité et à l’objectivité supposées de la photographie, ces images d’époque servent à réactiver une sensation, une impression qui surgit dans la mémoire comme un diable en boite, alors mon intervention serait de montrer l’intérieur de cette boite qui contient le diable à ressort.